AccueilFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
MockingJayForEver
Fait des noeuds avec Finnick
avatar

Féminin
Messages : 3012
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 25
Localisation : Au district 9 3/4 ♥

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Dim 4 Nov - 0:47

Ouf Wink
Mais moi aussssssiiiiiii!!! duh:
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Dim 4 Nov - 13:10

Oh c'est gentil duh:
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Dim 11 Nov - 12:41

Voilà le loooong chapitre 13. J'aimerais vraiment qu'on me dise ce qui ne va pas dans mon écriture pour que je puisse améliorer les défaut. Essayer en tout cas. J'ai besoin d'avis, pas forcément gentil (même si je préfère les gentils commentaires :3 ), car si je poste sur ce forum, c'est pour le plaisir d'écrire et de faire partager ce que j'écris, mais c'est aussi pour savoir ce que les gens en pense et peut-être recevoir des critiques aussi.
Voilavoila Smile Donc bonne lecture à ceux qui lisent :

Chapitre 13 :

L'aube me réveille. Normalement, je n'ai aucun mal à dormir tard. Mais dans l'arène, ou il fait une chaleur accablante, le soleil brille plus que la normal. Une fois qu'il fait jour, impossible de dormir. De tout de manière, il vaut mieux pour moi que je sois active. Je suis sure que les juges serait capable de déclencher un piège pour me faire bouger, ou pire, pour me tuer. C'est d'ailleurs sans doute eux qui font lever le soleil si tôt. Après tout, si personne ne se déplace, personne ne tue personne. Et alors les Capitoliens s'ennuient.

Je me redresse, encore courbaturée par mes efforts de hier, et manque de tomber. Comme une idiote, j'ai oublié que j'étais dans un arbre. Je me raccroche de justesse à une branche, et me hisse de nouveau en hauteur. Juste à temps je me cache sous les feuilles du palmier qui m'abrite, car j'entends des bruits de pas. Des personnes passent sous mon arbre, je retiens mon souffle. J'ai l'impression de faire un bruit d'enfer rien qu'en respirant. Pitié pitié faite qu'ils ne me voient pas !

-Il n'y a personne, constate un garçon.

Comme par hasard, les tributs on décidé de s'arrêter sous mon arbre.

-je suis sure d'avoir entendu du bruit, lui répond une voix féminine.

Oh non ! Ne me dite pas que ce sont les carrières.

-Tant pis, lâche le garçon. Ça doit être une mutation ou un truc dans le genre.

-J'espère qu'elle n'est plus dans le coin, frissonne la fille. Au moins ce n'est pas un tribut. On
n'aura pas besoin de tuer tout de suite. Mais si tu veux gagner...

-Je t'ai déjà dit que c'est toi qui devait gagner Elysa ! S'emporte le garçon.

Je tente d'apercevoir les deux adolescents, intriguée. Deux tributs qui veulent se sauver, ce n'est pas courant. D'habitude c'est chacun pour soi. Quand l'enjeu est votre vie, votre petite personne devient tout de suite plus importante.

-Du calme Daywn. Tu sais bien que l'un d'entre nous doit rentrer à la maison, maman n'a que nous. Et c'est toi qu'elle préfère.

Ce sont les frères et sœur du district Huit !

-N'importe quoi !

-Tu sais que j'ai raison Dwayn, tente de le raisonner Elysa. Bon ne parlons plus de ça. Tu as pu espionner les carrières tout à l'heure, alors qu'a tu vu ?

Le visage de Dwayn devient tout à coup très inquiet, c'est comme si il venait de tout se rappeler d'un coup. Ça ne sent pas bon.

-Les tributs du Un, Deux et le garçon du Quatre se sont alliés.

-Ce n'est pas étonnant, commente Elysa. Autre chose ?

-Je crois qu'ils tiennent une tribut en captivité grande sœur, lui répond Dwayn livide.

-Une tribut ? S'étonne Elysa. Mais pourquoi ?

-C'est celle du district Trois. Je crois qu'elle sais fabriquer des bombes.

Oh non ! Iona !

-Merde ! Lâche Elysa. Il n'y a pas moyen de la tuer ?

-Non. Elle est trop bien gardée.

-Avec un peu de chance, elle aura le bon sens de leur faire exploser la bombe dessus, a dit Elysa Partons maintenant, tu sais comme moi que s'attarder n'est pas prudent.

-D'accord.

Je me recroqueville sur moi, alors que Dwayn et Elysa scrute le paysage une dernière fois. Je ne peux respirer librement qu'une fois qu'ils sont partit.
C'est un désastre. Nora et morte et Iona à était capturée. Ne reste plus que Léna. Il faut absolument que je la trouve. Mais comment procéder pour mes recherches ? L'arène est vaste, et apparemment, bondir d'arbre en arbre n'est pas une bonne méthode pour trouver quelqu'un. Hier je n'ai croisé personne. Je n'ose pas descendre à terre, j'ai beau courir vite j'ai trop peur de me faire repérée.

Je décide finalement de continuer a chercher en restant dans les arbres. Si je ne trouve personne aujourd'hui, demain je continuerai mes recherches au sol. De toute manière il faut bien que je trouve à manger et surtout à boire, avec les maigres réserves que j'ai, je ne vais pas tenir longtemps. Les noix de coco ne me désaltèrent pas assez, j'ai besoin d'eau.

Ce qui est pratique dans ce drôle d'environnement, c'est qu'il y a des sortes de longues tiges vertes et souples qui pendent, idéales pour se balancer d'arbre en arbre. J'en attrape une, une fois sure qu'il n'y a personne aux alentours prend de l'élan, puis bondit jusqu'au prochain arbre. Je me réceptionne, attrape une autre branche, me balance jusqu'à avoir assez d'élan, puis me projette sur un arbre à deux mètre de celui sur lequel je me trouvais.

Ma capacité à me déplacer dans les arbres est vraiment un grand atout dans cette environnement. Je vais aussi -voir plus- vite que quelqu'un qui marche avec un bon rythme. Je peux tenir cette cadence un bon bout de temps, avant que mes bras ne commencent à fatiguer. Au bout de trois heures, je commence tout de même à en avoir marre.« C'est pas possible ! Il n'y as personne dans cette jungle !?» Alors que je rumine des idées noires, j'aperçois une longue tige verte. Avec elle, je pourrais facilement parcourir une dizaines de mètre. Je l'attrape, recule en arrière en faisant très attention, car je suis une branche fine qui pourrait facilement se casser. Je cour sur deux mètres, avant de m'élancer dans le vide.

J'ai mal calculer mon coup. Voila ce que je me dit en fonçant tout droit sur une sort de masse noire, qui se tient au sol. Non pas une masse noire, un tribut ! Mais pourquoi faut-il que j'en croise un, quand je fonce tout droit au sol, sans aucun moyen de défense ? Pourvu qu'il ne pense pas à sortit un couteau ou une arme dans le genre. Il pourrait me tuer facilement.

Le tribut est heureusement de dos, avec un peu de chance je réussirai à l’assommer en lui fonçant dessus. Mettant tout mes espoirs dans cette idée, je tend mes jambes en avant, me préparant au choc lorsque je heurterai le tribut. Je reconnais trop tard la longue chevelure noire que possède ma cible. Je tente de dévier ma trajectoire, mais le choc est inévitable.

BAAAM ! La tribut et moi roulons au sol dans un boucan d'enfer. Elle se redresse d'un coup, couteau en main, prête à le lancer. Je recule sur les fesses, toujours à terre.

-Du calme Léna, chuchotais-je d'un ton paniqué. C'est moi Aleela la tribut du Onze. On est alliée non ?

Pendant d'interminables secondes, Léna reste campée dans sa position. Puis, elle baisse lentement le bras. Je pousse un soupir de soulagement.

-Je t'ai cherchée partout, me dit-elle. T'était ou ? Et pourquoi tu n'est pas allée dans la direction que je t'ai indiquée ?

-On parlera plus tard, lui dit-je sur un ton d'urgence. Le bruit qu'on a fait en se percutant a du s'entendre à l'autre bout de l'arène. Ça ne m'étonnerai pas que les carrières nous traquent en ce moment même. Trouvons un arbre ou l'on sera cachées à la vu des autres.

-D'accord, soupire t-elle.

Nous courons une dizaine de minutes, sans voir personne. La végétation est tellement dense, que je dois tout le temps regarder ou je met les pieds pour ne pas tomber. J'aperçois un grand arbre, assez solide pour supporter le poids de deux personnes. Je fait signe à Léna de monter. Elle s'y hisse assez adroitement pour une jeune fille venant du district de l'énergie. Je la suis, veillant à ne pas faire de bruit au cas ou ou on nous auraient suivit. Une fois que je juge que nous sommes à la bonne hauteur (pas trop haut au cas ou ou les branches ne soient pas solides, mais pas trop bas non plus car on pourrait se faire repérer ou viser plus facilement), je plie de larges feuilles et déplace des tiges vertes de façon à nous camoufler à la vue des autres tributs.

-Alors ? Me demande Léna une fois qu'elle s'est confortablement adossée, dos à l'arbre.

Je lui explique ce qu'il s'est passer à la corne d'abondance, le meurtre de Nora, les carrières me bloquant le chemin, comment j'ai réussi à échappé au lion de justesse...

-Tu a de la chance d'être restée en vie, lâche Léna lorsque j'ai finit de lui expliquer. Moi j'ai marcher des heures et des heures. Je pensais que je ne te trouverai jamais. En plus comme j'ai un sens de l'orientation nul, j'ai tourner en rond et je me suis retrouvée vers la corne d'abondance, là ou les carrières ont établit leurs campements. J'ai des choses à te raconter sur une sale petite traitresse, mais d'abord je te dit ce qu'il s'est passer ensuite. En voulant rebrousser chemin, j'ai trébucher et la fille du Un m'a repérée. Je te jure que je n'ai jamais couru aussi vite de ma vie. Comme il faisait nuit, j'ai réussi à leur échapper. De justesse.

-Toi aussi tu as eu de la chance, murmurais-je. Et pour la sale petite traitresse, tu parle de Iona non ?

-Ouai, acquiesce Léna d'un ton amère. Écoute ça, cette peste s'est allié avec les carrières. Les pires pourritures au monde !

-Es-tu sure qu'elle était avec eux de son plein gré ?

-Oui ! Enfin non, mais ça semblait logique. Elle mangeait avec eux !

-J'ai oublié de te rapporter la conversation entre le frère et la sœur du Huit que j'ai entendu, déclarais-je.

J'entrepris de la lui raconter dans les moindres détails.

-Et donc tu pense que Iona n'est pas avec eux volontairement ? Me demanda Léna une fois que j'ai finit de lui expliquer.

-Oui c'est ce que je crois. Mais on doit vérifier ça.

-Attend, t'est en train de me dire que tu veux espionner les carrières ?

-Exact.

-C'est beaucoup trop risqué, refusa Léna. Dès qu'on approchera il nous repérerons.

-T'en fait pas. C'est moi qui irait. Et je me déplacerais d'arbre en arbre. Il faut juste que tu reste ici, sinon je risque de ne pas te retrouver.

-Tu t'es pris pour un singe ou quoi ? Railla Léna. Eh attend Aleela !

-Je ne serais pas longue, lui promis-je.

Ensuite, avant qu'elle est pu m'arrêter, je bondis dans un arbre adjacent. Je parcours une dizaine de mètres, avant de monter haut dans un arbre pour avoir une vue dégagée. De là je peut voir tout le périmètre de l'arène. Il y a des arbres a perte de vue, la végétation a l'air d'avoir envahit tout l'espace. Le seul endroit ou il n'y a aucun arbre est l'endroit ou campent les carrières. Une petite prairie entoure la corne d'abondance, c'est là qu'il ont planté leur tente et fait un feu. C'est aussi là qu'il ont mis leur réserve de nourriture et leurs armes.

Une fois que j'ai bien repéré l'endroit ou se trouvent les carrières, je me remet en route jusqu'à arriver à un arbre proche de leur camp. Je m'approche alors en rampant sous l'épais feuillage de l'arbre qui m'abrite. Je repaire rapidement la chevelure blonde de Iona. En la fixant bien, je remarque qu'elle a les mains attachées dans le dos. Bizarrement ça me soulage, elle ne s'est pas allié volontairement avec les carrières.

Un peu plus loin, Kalie la tribut du district Deux, fait une démonstration de ses talents au tir à l'arc. Je jure silencieusement dans ma tête, elle ne rate presque jamais ça cible. Elle a laissé détaché ses cours cheveux blonds et n'arrête pas de lancer des regards en coin à Kyle, ce monstre de tribut du Quatre. Elle espère peut-être se rapporter des sponsors avec une petite histoire amoureuse, mais moi je sais que ça ne durera pas. Dès qu'ils n'auront plus besoin l'un de l'autre, ils s’entretueront.

En observants les carrières, un plan commence à se former dans ma tête. Je sais qu'il ne plaira pas à Léna, mais si il marche nous aurons beaucoup plus de chance de gagner. Pour l'instant j'évite de me dire qu'au moins l'une de nous deux ne survivra pas. Ce n'est pas que je me sois attachée à elle, je la connais à peine, c'est juste que passe du temps avec quelqu'un en te disant que l'un d'entre vous est condamné... c'est horrible.

Je rejoins rapidement Léna. Elle n'a pas bougé et affiche une mine mécontente. Pour s'occuper elle lime ses ongles avec un couteau.

-Eh mais t'a un couteau ! M'exclamais-je la faisant sursauter.

Léna lève un regard surpris vers moi.

-Ouai, j'en ai récupéré quatre, cinq à la corne d'abondance, souris t-elle. Avec ces joujoux on sera bien protégées.

Je retiens un frisson.

-Euu oui c'est bien que tu ai réussi à les avoir. Moi j'en ai récupéré un aussi. Et j'ai une petite couverture et quelques trucs à manger.

J'étale mon butin devant moi.

-Hé mais c'est du pain ! S'extasie Léna en attrapant la miche de pain que j'ai sortit de mon sac. Je peux en manger s'il te plait ? Je meurs de faim, je n'ai pas réussi à me procurer de la nourriture.

-D'accord mais juste un bout. Ils nous faut des réserves et il faut surtout qu'on trouve de l'eau.

Léna me fait signe qu'elle comprend. Elle se coupe un petit bout de pain et le mange lentement.
-J'ai vu une cascade pas loin, me dit-elle. On y va ?

J’acquiesce. Nous descendons prudemment de l'arbre, puis nous marchons d'un bon pas vers la cascade. Les herbes hautes et les tiges vertes que Léna à qualifiées de lianes, ne facilite pas notre avancée. Après une heure de calvaire, nous débouchons enfin sur une cascade qui continue en rivière. Je reste bouche-bée. L'endroit est à couper le souffle. L'eau est claire et cristalline, la végétation est moins dense et les feuillages sont d'un beau vert clair. Malgré le bruit de la cascade, on peut entendre des pépiements d'oiseau.

-C'est beau hein ? Me dit Léna l'air contente d'elle.

-On dirait un coin de paradis, murmurais-je.

Je me sens bien loin du Capitole en cette instant. Toute cette belle végétation, le ruisseau si limpide, les chants des oiseaux... tout est si beau ici ! J'ai l'impression que la cruauté des Capitoliens ne peux plus m'atteindre.

-N'oublie pas qu'on est dans une arène, me dit Léna, me rafraichissant les idées.

-Je sais.

-Tu ferais bien de t'en souvenir. Bon moi j'ai soif, me dit-elle en s'avançant vers la cascade.

Elle met ses mains en coupe et recueille de l'eau dedans. Je songe un instant à l'arrêter. On ne sais jamais, l'eau pourrait être empoisonnée. Mais je ne le fais pas. C'est terrible, mais au fond de moi je me dis «Si elle meurt, ça fera un tribut en moins. »

Léna boit l'eau que contiennent ses mains puis se tourne vers moi. Je la regarde, persuadée qu'elle ne va pas tarder à s'effondrer prise d'horribles convulsions.

-Bon alors tu bois ou non ? S'impatiente-elle. Tu peux y aller tu sais. Hier j'en ai bu et je ne suis pas morte.

Convaincue, je me penche vers la cascade et bois jusqu'à être rassasiée. Lorsque j'ai fini, ma tête et mon débardeur sont trempés. Léna et moi marchons un bout de temps, jusqu'à tomber sur un palmier contenant des noix de coco. Nous nous y installons, prêtes à y passer la nuit.

-Tu est super agile, me compliment Léna. En fait tu ne te prend pas pour un singe, tu est un singe !

Je rit. Pas d'un faux rire comme j'en ai l'habitude ces derniers temps, mais d'un rire que j'exprime parce que Léna m'amuse. Un vrai rire.

Pendant que nous mangeons du saucisson sur un bout de pain, j’entreprends d'expliquer à Léna ce que j'ai vu sur le camps des carrières.

-J'ai un plan, lui appris-je.

-Raconte, me demande t-elle curieuse.

L'hymne résonne et nous nous taisons pour porter notre regard sur le ciel. Aucun visage n'apparait, il n'y a pas eu de mort aujourd'hui.

-Donc ton plan ? Me demande Léna une fois que le symbole du Capitole a disparu du ciel.

-C'est simple, lui répondit-je en souriant, je vais m'allier aux carrières.

Revenir en haut Aller en bas
I-Ice
Est fouettée
avatar

Féminin
Messages : 1182
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 21
Localisation : Sous le bar du Hunger-Bar

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Dim 11 Nov - 18:09

Alors, très bon chapitre Very Happy J'aime bien quand c'est long comme ça ! Sinon j'ai l'impression que tu t'améliores vachement depuis le début.
Bref, comme j'ai le temps de le faire, j'ai corrigé quelques fautes de "style". J'ai pas vraiment traqué les fautes d'orthographes, j'ai juste corrigé celle que j'ai aperçu.

Spoiler:
 

J'ai mis en rouge tes fautes et mes corrections entre parenthèse Smile
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Dim 11 Nov - 18:51

Merci beaucoup I-ice Very Happy Je suis contente de savoir que je m'améliore.
Wouah ! Et bah dit donc j'ai fait beaucoup de faute. Le pire c'est qu'il y en a certaines elles sont super visibles et je m'en étais même pas rendue compte ^^ Je corrige ça dès que j'en ai le temps. En tout cas merci d'avoir corriger Smile
Revenir en haut Aller en bas
irina grunthird
Fait exploser les provisions
avatar

Féminin
Messages : 450
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Dim 11 Nov - 20:36

j'ai lu le chapitre 13 et je commencer a croire qu'il n'arriverai jamais d'ailleur.
j'ai bien aimé même si je perd un peu l'intrigue au fur et a mesure. ne le prends pas mal mais essaye d'écrire un peu plus vite, je pense qu'on devrai tous poster plusieurs petit morceau a peu de temps d'intervalle au lieu de gros bout de temps en temps sinon les gens risque de ne plus s'interresser, et j'avoue que j'avais oublier certain détails mais j'ai vraiment pas le courage de tout relire. voila voila c'est tous ce que j'ai a dire, je ne critique pas pour les fautes j'en fait moi-même tous les cinq mots (j'exagère là! enfin j'espere!). continue comme ca et...
A quand la suite?
Revenir en haut Aller en bas
MockingJayForEver
Fait des noeuds avec Finnick
avatar

Féminin
Messages : 3012
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 25
Localisation : Au district 9 3/4 ♥

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Lun 12 Nov - 0:19

Hey Smile

Toujours aussi bien!! Je n'ai pas de critique à te faire, à part des critiques positive!
Alors continue "chef"! Wink
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Lun 12 Nov - 16:20

Irina : Je n'étais là que la deuxième semaine des vacances, je n'ai donc pu l'écrire qu'à ce moment là. En plus, comme personne ne commenter avant les vacances, je me suis dit que personne ne lisait et j'étais démotivée (Oui oui j'ai besoin qu'on flatte mon égo Razz ). Non plus sérieusement c'est parce que comme il n'y avait pas l'air d'avoir de lecteurs, je trouvais inutile d'écrire la suite. Je pensais que toi aussi tu avais arrêter de lire.

Jay : Merci beaucoup Very Happy ça fait plaisir. Si tu veux je te nomme lieutenante ! cheers (tu est bien une fille ? Razz )
Revenir en haut Aller en bas
irina grunthird
Fait exploser les provisions
avatar

Féminin
Messages : 450
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Lun 12 Nov - 18:34

Ok je comprend ne t'inquiète pas et puis c'est ta fic tu écrit quand tu en à envie à moins que l'on se mette à te motiver par la douleur twist:
Sinon moi aussi je suis un peu démotiver pour ma fic mais je continuerais pour moi parceque ça me fait plaisir
Et sinon temps que je suis la !
BONNE RENTRÉE À TOUS
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Lun 12 Nov - 21:15

Ah non mais je veux bien continuer de l'écrire hein Smile C'est juste que je me disais que si j'avais pas de lecteur ça servait a rien que je la montre. Mais là j'en ai trois donc je vais continuer Very Happy
Aller courage Irina !
Bonne rentrée a toi aussi Smile
Revenir en haut Aller en bas
MockingJayForEver
Fait des noeuds avec Finnick
avatar

Féminin
Messages : 3012
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 25
Localisation : Au district 9 3/4 ♥

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Lun 12 Nov - 22:54

AHAHAH Pourquoi pas, Lieutenant Jay!! Very Happy

Oui je suis bien une fille^^, mais je crois que même pour une fille on dit Lieutenant...(à vérifier)
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Mar 13 Nov - 15:55

Ah oook Smile Oui, je suis assez nulle en orthographe comme tu a pu le constater ^^
Ok. Je te nomme donc Lieutenant Jay Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
MockingJayForEver
Fait des noeuds avec Finnick
avatar

Féminin
Messages : 3012
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 25
Localisation : Au district 9 3/4 ♥

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Jeu 15 Nov - 1:01

Cool!!^^
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Jeu 15 Nov - 18:00

Héhé What a Face
Dit donc lieutenant Jay. Tu serais pas du genre nocturne ?
Revenir en haut Aller en bas
MockingJayForEver
Fait des noeuds avec Finnick
avatar

Féminin
Messages : 3012
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 25
Localisation : Au district 9 3/4 ♥

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Mar 20 Nov - 1:00

Comment le sais tu? lol! (je suis une vampire)
Non je déconne, (quoi que...^^) c'est juste que la journée je bosse et j'ai pas toujours le temps de me connecter, alors que le soir si!^^
J'essaye de me connecter tout les jours. A part la semaine dernière car je n'avais plus internet (des gens ont arrachés les fils, du coup tout le village en stand by Suspect )
Mais c'est bon internet est revenu!! boun:
Une semaine sans internet et sans forum c'est dur!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Mar 20 Nov - 16:29

Enfaite je suis H24 sur le site et je te surveille, du coup je sais quand tu répond Cool
Spoiler:
 
Une semaine sans internet ! Dur...
N'empêche il y a des gens chelou dans ton village. Il arrache des fils 0_o
Ouai ouai on te manquer trop enfaite What a Face
Revenir en haut Aller en bas
DelenaHungerGames
- de 12 ans


Messages : 1
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Mar 20 Nov - 22:12

Salut ! Je viens de commencer a lire ta fic et c'est de loin la meilleure que j'ai lut ( et j'en ai lut beaucoup) Bref je sort merci en tout cas j'attend la suite avec impatience !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Mer 21 Nov - 13:08

Merci beaucoup, Very Happy c'est très gentil et ça me fait très plaisir, bien que je n'ai pas la prétention d'être la meilleur.
C'est moi qui te remercie d'avoir pris la peine de lire, et d'en plus mettre des critiques positives Smile En tout cas je suis super contente d'avoir une nouvelle lectrice cheers
Revenir en haut Aller en bas
MockingJayForEver
Fait des noeuds avec Finnick
avatar

Féminin
Messages : 3012
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 25
Localisation : Au district 9 3/4 ♥

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Jeu 22 Nov - 2:06

Mdr oui je sais qu'il y a l'heure en haut du message, c'était pour rire! (encore une fois je réponds quand il n'y a plus personne sur le forum ^^ en ce moment j'arrive pas à me connecter la journée, trop de boulot!! )

Oui y a des fous qui ont volés les fils pour les revendre, ça arrive! pff:
Pour une fois qu'il se passe des choses dans mon village!! (lol j'avais tapé "dans mon district" mdr, Hunger Games me perturbe trop!! Razz )

Bah oui vous me manquez trop!! Wink Mais si en ce moment j'ai pas trop le temps de me connecter... No
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Jeu 22 Nov - 17:37

Haha, ça m'est arrivé de confondre la réalité moi aussi. Une fois en contrôle d'histoire, j'ai mis Abracourcix (d'astérix et Obélix), à la place de Vercingétorix. Je te dit pas la honte que je me suis tapée x)
Tu fais des études compliquées ? Aller courage !
Mais c'est dommage que tu puisse pas trop te connecter No
Revenir en haut Aller en bas
MockingJayForEver
Fait des noeuds avec Finnick
avatar

Féminin
Messages : 3012
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 25
Localisation : Au district 9 3/4 ♥

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Jeu 22 Nov - 22:54

Mdr la gaffe!! lol!

Je fais du droit! Mais je te remercie! Wink
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Ven 23 Nov - 17:24

Pfiouuu ! C'est compliqué ça non ?
Et tu veux faire quoi plus tard ? Very Happy (Sans vouloir être indiscrète ?)
Revenir en haut Aller en bas
elicul25
Tue Cato
avatar

Féminin
Messages : 707
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Lun 3 Déc - 13:05

Voilà le chapitre quatorze que j'ai mis beaucoup de temps à écrire. D'abord parce que je manquai de temps et aussi parce que je ne suis pas trop inspirée ces derniers temps. J'espère que ça va revenir Smile Et j'espère aussi qu'il reste intéressant. Sinon : moralité quand on est pas inspirée, mieux vaut ne pas écrire.

Chapitre 14 :

-Aleela pour la dernière fois, ne fait pas ça. C'est beaucoup trop dangereux.

-Ce qui est beaucoup trop dangereux, c'est que les carrières vont bientôt se retrouver en
possession d'une bombe si on ne fait rien. Il faut qu'on récupère Iona

-Qu'est-ce-qui te dit qu'elle ne s'est pas alliée avec eux finalement ?

Je lance un regard lasse à Léna.

-Ok ok j'ai rien dit, reprend-elle un brin gênée. Mais sérieusement Aleela tu ne devrais pas t'allier avec eux. Si ils ne te tuent pas tout de suite, ils le feront après. Je m'inquiète pour toi.

Je retient un hoquet de stupéfaction. Léna s'inquiète pour moi ?
Ce n'est pas comme si nous nous connaissions depuis toujours, de plus, si notre relation n'est pas hargneuse, elle n'est pas amicale pour autant. Nous sommes ensembles en tant qu'équipe, pour survivre le plus longtemps possible. Alors qu'elle s'inquiète pour moi, dans un contexte tel que les Hunger Games, c'est assez... étrange.

-Je suis décidée. De tout de manière on a pas le choix.

-On a toujours le choix Aleela, me murmure Léna.

Ces paroles me rappel celles de Taila, quand je lui avais parler de mon idée de m'allier au carrière. Une vague de honte m'envahit quand je repense à ce moment. Mais ce souvenir ne fait que renforcer ma décision. Cette fois ce n'est pas pareil.

-Je ne changerais pas d'avis Léna, désolée.

Léna pousse un soupir.

-Je m'en douter. Très bien, va-y Aleela. Et tâche de ne pas te faire tuer.

Je lâche un petit rire nerveux.

-T'en fait pas pour moi. Tu te tiens bien au plan hein ? Pas d'imprévus.

Léna me regarde d'un air amusé.

-Je ne tient pas a mourir plus que toi Aleela.

Je tente un sourire, qui se transforme en grimace. Malgré mon apparente assurance, à l'intérieur de moi je tremble. Les carrières m’impressionne. Si je m'allie avec eux, je sais qu'ils pourront me tuer dès que l'envie leurs en prendra. Je vais devoir me montrer très maligne, si je ne veux pas y laisser ma peau.

Je me met en route, avant que ma détermination ne me lâche. En bondissant d'arbre en arbre, je manque plusieurs fois de tomber tellement mes mains tremblent.
Aller ressaisi toi Aleela ! Arrête d'être terrifiée par ses brutes. Au fond ils sont humains comme toi, ils ont des sentiments.
Sentiments que je compte bien exploiter. Léna a l'air d'être persuadée que les carrières ne ressentent rien. Mais c'est faux. C'est impossible de rester tout le temps de marbre. A moins d'être un robot.

Je saute sur un arbre, qui surplombe le camp des carrières. Je me cache derrière son épais feuillage, pour observer les carrières et préparer mon approche. Némia la brune de Un et Allan le tribut du Deux astiquent leurs armes, encore couverte de sang du massacre de la corne d'abondance. La hache à double tranchant que possède Allan et le sabre de Némia me donne froid dans le dos. Ces armes on l'air vraiment aiguisées.
Un peu plus loin, Kalie, Kyle et Kélos ont formé un cercle autour de Iona qui se tient agenouillée, la tête entre les bras.

-Bon tu va la faire cette bombe ! Entendis-je crier Kalie, hors d'elle pour le coup.

Iona, dont je peinais à voir l'expression de cette hauteur, releva la tête et dit quelque chose tellement bas, que je n'entendis rien.

-On n'a qu'à la tuer, s'exclama Kyle, impatient.

Sale monstre.

-Ouai bonne idée ! A approuvé Kelos, le tribut du Un.

Bande de sales monstres.

Alors que Kalie aller chercher son arme, Allan s'est décider à intervenir. Il m'avait l'air d'être le plus malin de la bande.

-Faite la plutôt souffrir, leur à t-il dit, qui sais, elle finira peut-être pas consentir à fabriquer cette foutue bombe.

Kyle, Kelos et Kalie se regardèrent en souriant. Un haut-le-cœur me pris. Kalie attrapa un poignard qui pendait à sa ceinture et le mit sous la gorge de Iona. Elle lui murmura une menace à l'oreille, que je ne pu entendre, mais qui devait être terrifiante vu la tête que tirait Iona. C'était le moment d'intervenir. J'ai pris mon courage à deux mains et me suis avancée sur une branche solide, qui surplombait la corne d'abondance.

-Attend ! Ai-je crié a Kalie qui avait commencer à entailler le coup de Iona.

Tout les carrières ont levé le regard vers moi. J'ai prié pour qu'ils ne m'attaque pas.

-Ne la tue pas ! Pas tout de suite !

-A ouai et pourquoi !? Me demande Kyle, nargeur.

Kalie pointe son arc sur moi. Même à cette distance, elle peut me toucher. Une boule se forme dans ma gorge, j'ai intérêt à ce que mon mensonge marche.

-Vous n'avez pas compris pourquoi Iona ne fabriquait pas la bombe ? C'est parce qu'il lui manque des pièce.

Tandis que je parle, je veille à fixer les carrières tour à tour, en abordant un air confiant.

-Et ces pièces seule moi sais ou elles sont.

Mon annonce laissa perplexe les carrières. J'étais à deux doigt de m'enfuir le plus loin possible. Pourtant, je suis restée immobile attendant une réponse.
Kalie fut la première à réagir.

-Elle ment ! S'écria t-elle. Comment pourrait-elle ne serais-ce que savoir à quoi ressemble une bombe, alors qu'elle vient du district de l'agriculture !?

Je pousse un petit soupir. Je m'étais attendue à une telle réaction.

-Iona et moi avons eu largement de discuter. A l'atelier de camouflage, elle m'a montrer à quoi ressemblaient ses pièces. J'ai eu la chance de tomber dessus à la corne d'abondance, avant de m'enfuir. Après libre à vous de me croire ou pas.

Les carrières se mirent à réfléchir, certains me fixait tellement que j'avais l'impression d'être transpercée par leurs regards. Seule Kyle semblait désintéresser, il se demander surement de quelle manière il allait me tuer.

-Imaginons que nous te croyons, que nous propose tu en échange de ses pièces ? Me demanda Allan.

-Une seule chose, que vous me permettiez de m'allier avec vous. Je resterais dans l'alliance jusqu'à ce qu'il ne reste que quelques tributs, après je partirais. Penser à quel point je vous serais utile. Je pourrais espionner les autres tributs pour vous, je sais reconnaître les plantes médicinales et celles qui sont mangeables, en outre je vous donnerais les pièces pour la bombe.

Les carrières se regardèrent, l'air de se demander si ils devaient accepter. J'étais sur les nerfs, prête à déguerpir si ils décidaient de me tuer.

-Elle pourrait nous être utile, déclara finalement Némia, je pense qu'on ferais mieux de l’intégrer à l'alliance.

-Elle pourrait aussi nous trahir, la contra Kalie. Je ne lui fais pas confiance.

-Laissons là venir avec nous, lâcha Kyle qui venait de s’intéresser à la conversation. Quand on aura plus besoin d'elle, on la tuera.

Et bah ! Niveau discrétion il peut repasser. A moins... a moins qu'il est dit ça tout haut exprès pour que j'entende ?

-J'hésite, soupira Allan. D'un côté elle peut nous être utile, mais elle peut aussi nous trahir, comme l'a dit Kalie.

-Oh aller c'est qu'une gosse ! S’esclaffa Kelos. Que voudrais-tu qu'elle nous fasse ?

-C'est vrai qu'elle n'a pas l'air très forte, marmonna Kalie.

Je retient un soupir de soulagement, le débat a l'air de tourner en ma faveur. C'est tout de même incroyable qu'ils soient assez idiots pour gober toutes les conneries que j'ai sortis.
Les carrières forme un cercle pour discuter sans que je les entendent. Au bout de quelques interminables minutes, ils se tourne vers moi et Allan me dit :

-C'est bon, on te prend dans l'alliance.

J'ai retenu un cri de joie, a la place j'ai souris d'un air fier.

-Alors ou sont les pièces !? A aboyé Kalie, l'air incroyablement énervée.

Le débat n'avait pas du tourner en sa faveur. Une multitude de réponses, toutes aussi provocante les unes que les autres, me sont venue à l'esprit. J'aurais bien voulu en sortir une, mais je ne suis pas suicidaire. Je suis lentement descendue de l'arbre, prête à esquiver si Kalie décidait de tirer une flèche sur moi. Elle n'a finalement rien fait, mais la tête qu'elle tirait en disait long sur sa pensée. Je me suis avancée vers les carrières on regardant bien ou je mettait les pieds. Trébucher en cette instant était vraiment un mauvais plan.

-Les voilà, ai-je dit tout en sortant trois clous rouillés de ma poche que j'ai tendu à Allan une fois à la hauteur des carrières.

Ils appartenaient à Léna. Ils proviennent de son district. J'ignore ce qu'ils représentent pour elle, mais ça doit être quelque chose de fort, vu le mal qu'elle a eu à s'en séparer. Si j'avais su qu'on pouvait prendre un objet, souvenir de son district, je l'aurais fais. Malheureusement, il semble que cette nouvelle règle n'ai pas été communiquée au district Onze. Ou alors on n'a pas jugé important de nous mettre au courant.

Kalie m'a arraché les clous des mains, puis s'est dirigé vers Iona. Cette dernière a péniblement relevé la tête. En voyant la tribut du Deux venir vers elle, Iona s'est mise a trembler.

-Tu a bien besoin de ça pour faire la bombe ? Lui demanda Kalie en mettant les clous sous son nez. Répond ! S'impatienta t-elle.

Iona me regarda d'un air terrifié. Je lui rendis sont regard, implorante. En cette instant, ma vie dépendait d'elle.

-C'est vrai, murmura Iona. Elle dit la vérité, continua t-elle d'un ton plus fort. J'ai besoin de ces clous et de Aleela pour fabriquer cette bombe.

Je l'aurais embrassée. Grâce à elle, les carrières se devaient de me garder en vie. Au moins jusqu'à ce que la bombe sois fabriquée.

J'ai essuyé la sueur sur mon front. Je venais de passer trois heure à faire sembler d'aider Iona à fabriquer la bombe. Les carrières nous surveillaient si étroitement qe nous n'avions pas eu l'occasion de parler, si ce n'est pour que Iona me demande tel ou tel pièce. J'ignore comment, mais elle avait réussi à rassembler de quoi faire une bombe, en pleine jungle. Bien sur la plupart des pièces venaient de la corde d'abondance, mais ça restait quand même impressionnant.

J'avais la gorge sèche de devoir faire des aller retours constant avec la chaleur qu'il faisait. Même en débardeur et pantalon de toile, je crevais de chaud.

-Est-ce-qu'on peut faire une pose ? Ai-je demander à Iona. Histoire de boire un coup et de se reposer deux petites minutes.

Mon rôle dans la fabrication de la bombe n'était pas sensé être éprouvant. Pourtant, avec la température et le nombre d'aller retour qu'il me fallait faire sous le soleil de plomb, j'étais à deux doigt d'avoir une insolation.

-Ferme la ! M'ordonna Kalie. Tu aura a boire quand vous aurez construit cette fichue bombe.

Je la déteste cette garce. Avec de simples mots, Kalie venait de me faire passer du rang d'allié au rang d'esclave.

-Laisse les boire, intervient Némia. Elles ne pourront pas construire la bombe sinon.

Némia m'avait l'air d'être la plus gentille des carrière, la plus humaine. La plus faible mentalement aussi. J'ai noté dans un coin de ma tête : à exploiter.

-Elle a raison Kalie, a approuvé Allan.

Kalie a grogné avant de s'éloigner. Au moment ou elle est passé près de Kyle, je l'ai entendu murmurer « celle la, elle ne survivra pas longtemps ». j'ai retenu un frisson, Iona qui avait aussi entendu a juste eu un haussement d'épaule. Sans doute ce fichait-elle de l'ordre dans lequel les carrières devaient mourir du moment qu'elle survivait. Si mon plan fonctionnait, son espérance de vie serait beaucoup plus grande, et les carrières disparaitraient tous d'un coup. Encore fallait-il que j'ai le temps de lui parler.

Nous nous sommes assises a l'ombre de la corne d'abondance et nous avons déniché une gourde parmi les nombreux tas de nourriture et d'armes entassé dans la corne. J'ai noté que ce n'était pas très ordonné. Les carrières on sans doute mieux a faire que ranger, comme... traquer les tributs et les tuer.

Alors que j'allais parler, j'ai remarqué que Allan se tenait non loin de nous. J'ai retenu
un juron, on ne nous laisserons donc jamais tranquilles !?
En tout cas, les carrières sont moins stupide que je l'aurais cru.

Après nous être reposées un quart d'heure, Iona et moi avons repris notre travail. Nous avons continuer toute la journée, faisant de courtes pose pour manger et boire. Nous ne parlions pas, mais chaque fois que nous nous passion des pièces on se serrait fort la main, comme pour s'encourager. A la nuit tombée, la bombe ressemblait enfin à quelque chose. Allan avait alors demander à Iona combien de temps elle aller mettre pour la fabriquer. Elle lui avait répondu que dans deux/trois jours elle devrait être prête. Allan n'a rien remarquer, mais moi j'ai vu à son expression qu'elle mentait. Ce qui est plutôt bon signe, sauf si elle décide de me faire exploser avec la bombe.

Au coucher du soleil, les carrières on fait un grand feu pour cuire la nourriture. Ils n'avais pas a craindre d'éventuel traqueur étant donné que c'était eux la principal menace. En plus tout le monde savait déjà ou ils se trouvaient. Iona et moi avons a pu manger tout ce qu'on voulais, et je peux vous dire qu'on a pas fait les fines bouches. A chaque bouchée, je me disais que c'était de la nourriture en moins pour les carrières. Seulement quand Kelos à sortit un « On s'en fiche, on peut manger autant qu'on veut, de toute façon y'a de quoi nourrir tout les tributs pendant des mois dans la corne d'abondance », je me suis sentie un peu stupide. Le pire c'est qu'il avait raison. Pourvut que mon plan fonctionne, sinon on est cuit.

A voir Iona, on avait l'impression qu'elle prenait son dernier repas. Elle semblait tellement concentrée sur la nourriture, comme si elle risquait de ne pas en revoir de si tôt. J'ai trouver ça bizarre. Bien sur on est dans les Hunger Games et tout peut arriver, comme Claudius Templesmith, le présentateur, aime le rappeler. Mais cette façon de manger qu'avait Iona me donnais l'impression qu'elle savait qu'un événement aller ce passer, et qu'elle n'y survivrai pas. Peut-être veut-elle simplement s'enfuir ? J'ai observé sa silhouette fine et ses cheveux blond rassemblés en deux nattes. Elle n'a aucune chance face de survivre en restant avec les carrières. Par contre si elle réussit a s'enfuir et a trouver de quoi faire une nouvelle bombe, elle deviendra une ennemie redoutable.

Je me suis focalisée sur son visage, elle abordait une expression déterminée. J'ai retenu un gémissement, mais qu'est-ce-qui m'avais pris de m'allier aux carrières ? Si Iona se barrait, je leur deviendrai inutile. Je voyais déjà la scène, Kyle fou de rage me brisant le cou d'une main. Il avait la force nécessaire pour le faire, j'en était sure après l'avoir vu s'entrainer à se battre avec Kélos. Ensuite Kalie et lui enflammerait mon corps et le couperait en petit morceau, histoire de le rendre en mauvais état a mes parents. Mes petites sœurs seraient horrifiées par la vision de mon corps déchiqueté et ne s'en remettrait jamais.

Bon d'accord là j'allais peut-être un peu loin.

N'empêche que je comptais sur Iona. J'étais persuadée que l'on resterais unies. On avait conclu un accord non ? Je commence sérieusement à douter d'elle. Serait-elle capable de me faire exploser la bombe au visage, alors que je suis revenue exprès pour l'arracher aux carrières ? Je n'en sais rien. Ce qui est sur, c'est que ces prochains jours je serais extrêmement vigilante, prête à m'enfuir au moindre événement.

Tard dans la nuit, les carrières se décident enfin à dormir. Il en restera toujours un éveillé, au cas ou ou il repérerait un signe quelconque indiquant qu'un tribut se trouve aux alentours. J'ai l'espoir de pouvoir me coucher à côté de Iona, mais Allan vient s'allonger entre nous. Décidément il est gênant et trop intelligent. Je dois vraiment me méfier de lui.

Je fait semblant de tout de suite m'endormir, alors qu'en réalité, j'attends le moment propice pour joindre Léna. En attendant que la vigilance des carrières baisse, je réfléchis aux tributs restants et à ceux qui pourrait s'avérer dangereux. Les carrières étaient furieux tout à l'heure car il n'y a eux aucun mort aujourd'hui. Hors, même eux craignent que les Capitoliens nous envoient leurs mutation génétique si rien ne se passe. Pour ma part, je pense qu'avec les événements d'aujourd'hui, le publics à eu son lot de distraction.

Enfin, après plusieurs heures ou je dors à moitié, Kélos qui est de garde s’endort. Je me lève doucement, veillant à ne pas faire le moindre bruit. Je m'éloigne sur la pointe des pieds, craignant qu'un carrière se réveille dès que je marche sur une brindille. Je scrute un moment la forêt, me demandant si il lui est arrivé quelque chose, car elle se fait attendre. Finalement je distingue une cascade de boucle noires et de grand yeux foncés. Léna.

Elle m'adresse un discret signe de main, je souris bien qu'à mon avis elle ne puisse pas distinguer mon visage dans la noir. Je regarde autours de moi, puis lui envoie les trois boites de nourriture que j'ai gardé toute le soirée dans mon pantalon. Léna les attrapes sans provoquer le moindre bruit. Elle les glisse dans sa veste, qu'elle a mise pour la nuit, cette dernière étant beaucoup plus fraiche que la journée. Elle me fait signe que c'est bon puis me désigne Iona du doigt. Je hausse les épaules, signe que je ne suis pas sure de pouvoir avoir confiance en elle. Elle hoche la tête, puis me montre les carrières endormis et mime un éclat de rire. Je retiens un gloussement, ça fait vraiment du bien de voir Léna. Je sais que je ne la connais pas vraiment et qu'on s'entretuera peut-être un jour, mais je suis heureuse de voir une présence amie, plutôt que les carrières qui ne pensent qu'à tuer et Iona qui est trop imprévisible pour moi. Au moins je sais que je peux avoir confiance en Léna pour suivre les plans.

Trop vite, la fine silhouette de Léna disparaît de mon champs de vision. Je retourne me coucher, revigorée par le fait de l'avoir vu. Maintenant je me sens moins seule. Une fois allongée je me tourne pour trouver une position plus confortable, et aperçois Allan, les yeux grands ouverts. Je comprend alors qu'il doit avoir vu tout a petite scène qui vient de se dérouler.
Revenir en haut Aller en bas
MockingJayForEver
Fait des noeuds avec Finnick
avatar

Féminin
Messages : 3012
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 25
Localisation : Au district 9 3/4 ♥

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Jeu 14 Fév - 19:31

Ca fait trop longtemps!!! On veut la suite!!! J'ai envie de savoir s'il va la massacrer! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Fais sauter l'arène
avatar

Féminin
Messages : 2144
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 27
Localisation : En train de chanter "Only Teardrops" ♥

MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   Jeu 14 Fév - 21:02

Ça fais longtemps que j'ai pas lu de fic et je dois dire une chose .
C'est quand la suite ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://fallingskies-fic.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les 45èmes Hunger Games. Fic terminée
» Dans la peau d'un carrière - 70e Hunger Games (Fanfiction terminée)
» Les Hunger Games du Renouveau - Fin et remerciements [Terminée après plus d'un an..]
» Les 52e Hunger Games - Marthy - FICTION TERMINEE
» 59th Hunger Games [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games :: • Hunger Game's TV : Le coin médias • :: Fanfictions-
Sauter vers: