AccueilFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thalie
- de 12 ans
avatar

Féminin
Messages : 22
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 20
Localisation : Se fond dans le paysage de l'Arène...

MessageSujet: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Sam 7 Juil - 15:47

Chapitre 1


Bonjour tout le monde, ça fait depuis longtemps que je souhaite faire une fiction d'Hunger Games Smile
Donc voilà la premier chapitre (un peu court, désolé...). J'espère sincèrement que ça va vous plaire ! Et si vous aimez la façon dont j'écris, voici mon blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], vous pouvez y faire un tour Wink .
Bon et bien bonne lecture ! boun:
P.s : Si jamais il y'a des fautes, ou des oublis, ou des erreurs, ou des incohérences, dîtes-le Razz !
EDIT : Les 65éme Hunger Games sont très peu cités dans le livre. Vu qu'on ne sait pas ce qui se passe (Enfin je ne me rappelle pas l'avoir vu ni lu dans le livre.) je vais inventer. Merci à tous.


La porte tremble. Quelqu’un frappe à la porte avec timidité.

- Thalie. Ma chérie, ouvre ta porte !

J’ouvre les yeux. En réalité, je n’ai pas dormi de la nuit. Qui dormirait dans une situation pareille ? Je sais bien que tout le monde est dans le même état que moi ici. Tout le monde a peur.

- Oui. J’arrive.

Je me lève, les yeux rivés dans le vide. Cette année sera peut-être ma dernière… Je m’approche de la porte, je la déverrouille, et je l’ouvre. Le corps frêle, blême et tremblant de ma mère apparaît devant moi. Je ne peux pas supporter de la voir dans un état pareil.

- Maman. Je t’en prie…
- Tu dois être prête. Tiens, voici une jolie robe pour t…
- Je ne veux pas de jolie robe ! Je ne veux pas de tout ça ! Cesse de faire comme si tout allait bien !

Ma mère m’envoie un regard totalement désespéré. Je soupire et la prend dans mes bras tandis qu’elle lâche la robe qui tombe à mes pieds. Elle se retient pendant plusieurs secondes, et finalement lâche sa tristesse. J’attends que les pleurs s’arrêtent et je l’emmène dans le salon pour qu’elle boive une tasse de thé qui ressemble plus à de l’eau polluée qu’a du thé.

- Merci, me répond-elle lorsque je lui tends la tasse.

Je lui souris, même si le bonheur n’y est pas.

-Où est passé Clive ?
- Ton frère est déjà parti, soupire-t-elle.

J’hoche la tête.

- Ma chérie, me souffle-t-elle. J’aimerais sincèrement que tu portes cette robe. On ne sait jamais… peut-être que cela pourrait t’attirer des sponsors…
- Je n’ai pas besoin de ça pour gagner, répondis-je avec une moue de rage.

Elle finit le reste de sa tasse et sourit dans le vide face à ma détermination.

- Bon, monte t’habiller. Allez.

Je ne la fais pas attendre. Je monte, les jambes lourdes, et je récupère la petite robe sage, blanche avec des coutures d’hirondelle, symbole de liberté, qui ne me semble pas convenir à l’événement qui se prépare à arriver. Je l’enfile et je rassemble mes cheveux pour les coiffer et me faire un chignon. Je ne comprends pas pourquoi faut-il être présentable… pour qui ? Pour ces monstres qui nous utilisent tel des animaux pour se divertir ? Sûrement pas pour venger nos rebelles du passé, comme ils nous disent à chaque fois. Ces pauvres gens qui ont eu le courage de se rebeller. Ils sont morts désormais, et en plus, tout n’a fait qu’empirer. Cette année j’ai 16 ans et je me prépare peut-être à participer aux jeux de la faim. Des jeux… cruels. Servir des enfants les espoirs pleins les yeux et le rêve de vie futur, tout en sachant qu’un seul d’entre eux ne pourra s’en sortir, et éviter une mort affreuse comme la gorge tranchée, déchiquetée ou je ne sais encore… Je n’ose même pas imaginer l’arène de cette année. Je me suis fais une promesse : quoi qu’il arrive, rester moi-même, dire ce que je pense, et tant pis pour les problèmes qui suivront… J’essayerai de convaincre les autres tributs de s’allier et de combattre le capitole. Je sais bien que ce sera beaucoup plus dure à faire qu’à penser, mais je le ferais, même si mort s’en suive.
Je redescends et tandis que je m’avançais vers ma mère, une sirène retentit comme un appel à la mort. Ma mère hoche la tête et nous sortons toutes les deux dehors. La sirène est l’appel de tout le district 12 à la grande place, là ou nous savons si nous sommes tirés au sort ou non. Je remarque les visages sans sentiments pour certains, d’autres en pleurs, ou d’autres la tête rongée par la nervosité, des autres habitants. Nous sommes telle une horde de condamnés qui partent vers notre jugement. Ma mère me serre la main avec une force incroyable, comme pour se rassurer que je ne la lâcherais pas. Je cherche du regard mon amie Caylie. Je l’aperçois enfin, sa robe chic rouge et son nœud jaune dans ses cheveux blonds. Elle se rue vers moi et m’enlace, horrifiée.

- Thalie !
- Caylie, ne t’inquiètes pas, ça va aller.

Je ne suis même pas rassurer pour moi-même.

- Bonjour madame Hill, lance-t-elle à ma mère.
- Bonjour Caylie, où sont tes parents ?
- Ils… n’ont pas voulus venir.

Les parents de Caylie sont de riches personnes, et ils ont toujours méprisés leur fille. Ils souhaitent depuis sa naissance qu’elle participe aux Hunger Games. Je les déteste, et j’ai de la peine pour Caylie qui doit vivre ça, seule sans aucun soutien.

- Allons-y, ordonnais-je.

Nous arrivons enfin à la grande place. Je quitte la main de ma mère qui pleure à moitié et j’attends dans la file d’attente avec Caylie, pour me faire poinçonner le doigt et voir une goutte de mon sang être affiché dans un livret. Nous ne sommes que des numéros en réalité.
J’arrive près de la dame, qui ne lève même pas un regard et m’ordonne avec froideur de tendre mon doigt. La petite douleur que je ressens lorsqu’elle enfonce son aiguille dans mon doigt est petite comparé à celle que je ressens. Je retrouve Caylie et nous nous plaçons dans l’espace réservé à notre âge. Les autres personnes près de nous sont pâles, sans vie. J’aperçois des enfants de 12 ans qui quittent leur mère, le regard perdu, se demandant que font-ils là à leur si petit âge. Une main me tapote le dos :

- Thalie ! Comment vas-tu ?

Clive, souriant, les cheveux impeccablement coiffés et remplis de gel, me prend la main en attendant ma réponse. Il a toujours été si positif… il m’enlace voyant que je ne suis pas rassurée.

- Allez ça va aller. Aucun de nous deux ne va y aller. Et si c’est le cas, l’autre prendra soin de maman, d’accord ?

Mais son élan est stoppé par le sifflement du micro. Sur l’énorme scène, du haut de ses talons, de son tailleur multicolore et de ses cheveux roses pétards, Effie Trinket nous sourit à tous.

- Bonjour ! Bienvenue !

Personne ne répond à sa politesse. Le discours passe et la cérémonie se déroule comme d’habitude : une vidéo du capitole qui nous montre leur destruction du treizième district. Je bouge le regard pour ne voir que le sol, et j’attends que le temps passe, trop horrifiée par cette propagande. Effie nous montre que la vidéo est terminée par un petit ricanement insupportable. Elle s’approche d’une table devant elle et pointe du doigt un bocal rempli de papiers blancs où sont griffonnés nos noms à tous. Toute l’assemblée frissonne, et certains se rapprochent pour se rassurer mutuellement.

- Bien. J'espère que les jeux vous seront favorables ! Nous allons tirer au sort le jeune homme et la jeune fille qui aura l’honneur de participer au 65éme Hunger Games. Les filles d’abord.

Caylie me colle désormais. Je jette un dernier regard à ma mère, car je sais que si je suis choisie, je serais trop sonnée pour la regarder. Effie s’amuse quelques secondes avec sa main au dessus du bocal et tire un papier. Elle l’élève dans l’air et le fait tourner autour de son visage. Elle le déplie lentement, lit la jolie écriture qui signe le destin de l’un d’entre nous, jette un coup d’œil dans l’assemblée, et sourit de ses dents blanches.

- Emily Henning !

Un hurlement retentit. Cela vient de l’espace des douze ans. Tout le monde s’écarte, et laisse découvrir une petite fille aux yeux verts et aux cheveux blonds étincelant. Un autre hurlement s’élève : sa mère pousse tout le monde pour courir vers elle. Caylie tremble et je commence à pleurer devant cette scène.

- Viens ma chérie, n’ai pas peur, susurre Effie.

Emily s’avance maladroitement de ses petites jambes tandis que sa mère hurle à la mort. Petit à petit son visage devient calme et sa bouche montre qu’elle s’empêche de pleurer. Soudain un élan m’empare, je tourne mon visage vers Caylie et j’hoche la tête dans le vide. Je me rue devant moi et j’arrive au niveau de la petite fille.

- Je…, je chuchote mais personne ne m’entend.
- Que se passe-t-il ? demande Effie avec excitation.

Je tourne la tête vers elle.

- Je me porte volontaire à la place d’Emily.

Des murmures s’élèvent de l’assemblée, et Emily n’en croit pas ses oreilles.

- Je me porte volontaire comme tribut, je soupire un peu étourdie par ce que je viens de dire.

Emily m’embrasse la joue et courre rejoindre sa mère tandis que je me dirige vers l’estrade. Comment ais-je pu faire ça à ma mère ? Je n’étais pas choisie… j’avais la chance de vivre avec elle… mais cette petite fille n’a que 12 ans. Peut-être sera-t-elle choisie l’année prochaine. Peu importe, elle aura vécu un an de plus… Effie me sourit comme jamais et me tend la main. Je viens vers elle sans prêter attention à sa marque de gentillesse.

- Comment t’appelles-tu ma chère ?
- Thalie Hill.

Elle s’avance vers l’autre table et tire dans le bocal des garçons. Cette fois-ci elle ne joue plus et divulgue instantanément le nom :

- Clive Hill !


Je n’ai plus de souffle. Je vois la tête penaude de mon frère se démarquer des autres. Pourquoi fallait-il que nous y soyons tous les deux ?

- Clive ! J’hurle.

Je me plaque la main contre ma bouche. J’aperçois ma mère qui est à deux doigts de s’évanouir. Aussitôt, je regrette mon choix. Il aurait mieux fallut que je reste près de ma mère. Je me retourne vers Effie. Elle s’approche et me chuchote à l’oreille :

- Désolé chérie, les choix sont faits. C’est trop tard.

Mon frère se place à mes côtés. Je le regarde, ses yeux gris larmoyants. Effie attrape ma main et celle de Clive et les lève en l’air.

- Voici les tributs du district douze !

Les gens nous regardent avec désolation. Seule Effie semble vraiment heureuse du tirage, comme toujours. Ma mère est effondrée par terre, dans les bras de Caylie. Son visage est à la fois sourire et grimace.

- Il est temps de partir ! lance Effie.

Nous voilà partis en direction du capitole. Moi… et mon frère.



FIN


Dernière édition par Thalie le Lun 9 Juil - 21:07, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blanche-etoile-bleu.skyrock.com/
Mlle-Anemone77
A pris un tessera
avatar

Féminin
Messages : 95
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 21
Localisation : Perchée sur un arbre dans l'arène

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Sam 7 Juil - 16:31

J'aime beaucoup ta façon d'écrire Smile Et c'est très interressant ^^ Mais ce que je ne comprend pas c'est que dès le début on a l'impression qu'elle est sure à 100% qu'elle va se faire choisir . Mais pourquoi ? La preuve c'est une autre fille qui a été choisit en fin de compte , mais elle se porte volontaire tout de même .
Revenir en haut Aller en bas
Thalie
- de 12 ans
avatar

Féminin
Messages : 22
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 20
Localisation : Se fond dans le paysage de l'Arène...

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Sam 7 Juil - 16:38

Alors je vais t'expliquer Smile :

En fait, j'ai remarqué que dans ces situations, on a toujours l’appréhension d'être choisi. c'est pour ça que j'ai fait en sorte qu'elle se dise dès le début qu'elle va être choisie, en quelque sorte pour se préparer mentalement. Elle se porte volontaire parce que moi j'aurais fais pareille à sa place (je n'aurais pas pu supporter voir une gamine de 12 ans y aller Sad ) mais en fait on se rend compte à la fin que c'est en quelque sorte "une erreur" car son frère est tiré au sort, ce qui fait que l'histoire prend une tournure assez tragique dès le début Shocked.

Merci en tout cas, ça me touche que ça te plaise love: !
Je vais essayer de poster le chapitre 2 vite boun: .
Revenir en haut Aller en bas
http://blanche-etoile-bleu.skyrock.com/
Mlle-Anemone77
A pris un tessera
avatar

Féminin
Messages : 95
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 21
Localisation : Perchée sur un arbre dans l'arène

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Sam 7 Juil - 16:40

Ah d'accord je comprend mieux ! Smile Oui tu as raison c'est vrai ^^ Et bien de rien c'est la pure vérité Smile
Vivement la sortie du chapitre 2 de Hunger Games made in Thalie !! boun:
Revenir en haut Aller en bas
Thalie
- de 12 ans
avatar

Féminin
Messages : 22
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 20
Localisation : Se fond dans le paysage de l'Arène...

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Sam 7 Juil - 17:24

Hihi merci coeur: ! Je suis motivée maintenant boun: !
Revenir en haut Aller en bas
http://blanche-etoile-bleu.skyrock.com/
fyre addict
Attaque Haymitch
avatar

Féminin
Messages : 2378
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 20
Localisation : Se promène avec un raton sous la pluie :3

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Sam 7 Juil - 22:20

J'aime bien, Mais j'ai Juste une question.
C'est les 76 emes hungergames?
Revenir en haut Aller en bas
Thalie
- de 12 ans
avatar

Féminin
Messages : 22
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 20
Localisation : Se fond dans le paysage de l'Arène...

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Sam 7 Juil - 23:17

Oui, mais en fait c'est les 65iéme car j'avais envie que Finnick Odair soit dans l'arène avec Thalie boun: !
Qui sait?? Peut-être... futur love-story coeur: ?

Je vais changer Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://blanche-etoile-bleu.skyrock.com/
fyre addict
Attaque Haymitch
avatar

Féminin
Messages : 2378
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 20
Localisation : Se promène avec un raton sous la pluie :3

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Dim 8 Juil - 11:13

Ok Smile
Sinon tu as une belle façon d'écrire.
La suite...
Revenir en haut Aller en bas
Blaise002
Se fait interwiewer par Caesar Flickerman


Féminin
Messages : 269
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 19
Localisation : En train de faire les aventures de Lise

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Dim 8 Juil - 11:24

Ta fic est trop magnifique, on ne peux plus dormir jusqu'à ce que tu publies la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Thalie
- de 12 ans
avatar

Féminin
Messages : 22
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 20
Localisation : Se fond dans le paysage de l'Arène...

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Dim 8 Juil - 14:35

Je suis entrain d'écrire la suite, normalement elle sera postée aujourd'hui Wink

Merci Fyre addict Very Happy !


Blaise002 a écrit:
Ta fic est trop magnifique, on ne peux plus dormir jusqu'à ce que tu publies la suite.


Owww Embarassed Merci c'est trop gentil ! Ça me fait super plaisir duh: !
Je me dépêches boun: !


Dernière édition par Thalie le Dim 8 Juil - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blanche-etoile-bleu.skyrock.com/
Thalie
- de 12 ans
avatar

Féminin
Messages : 22
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 20
Localisation : Se fond dans le paysage de l'Arène...

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Dim 8 Juil - 16:40

Chapitre 2

Re-bonjour tout le monde ! Smile
Comme promis, Voilà le deuxième chapitre !
J'espère qu'il va vous plaire autant que le premier Smile Et je vais essayer de poster le plus vite possible le troisième.
J'espère sincèrement que ça va vous plaire ! ( Je vous le dis encore : Si vous aimez la façon dont j'écris, voici mon blog : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , vous pouvez y faire un tour Wink ).
Bon et bien bonne lecture ! boun:
P.s : Si jamais il y'a des fautes, ou des oublis, ou des erreurs, ou des incohérences, dîtes-le ! Razz


Effie nous emmène hors de l’estrade en nous tenant par la taille comme si nous étions ses amis. Une fois que je sais que je suis hors d’atteinte, je repousse son étreinte et je me place du coté de mon frère.

- Clive…
- Thalie. Nous… nous… nous allons nous débrouiller.

Alors que j’allais lui répondre, une horde de pacificateurs nous empoignent chacun d’un côté et nous emmènent dans un bâtiment que je n’avais jamais vu auparavant. Dedans, je suis séparée de Clive et je suis poussée à l’intérieur d’une petite salle, où un seul banc m’attend. Avant qu’il ne ferme la porte, je plaque mon pied dans la mince ouverture et j’hurle au dehors :

- Où est mon frère ! Clive !

Un pacificateur se défend contre moi et me crache au visage :

- Qu’est-ce que t’en as à faire de ton frère, quand tu seras dans l’arène, il ne sera plus là pour toi !

Ses paroles me frappent en plein cœur, et il en profite pour me repousser avant de claquer la porte. Je suis complètement étourdie. Je ne comprends plus rien. Je titube jusqu’au banc derrière moi. Peu de temps après mon horrible expérience, la porte s’ouvre et mon frère se fait jeter à l’intérieur. Je le rattrape à temps et je fonce dans ses bras. Je le sens pleurer, son dos frissonne et ses ongles s’enfoncent dans ma peau. Mais je n’ai pas le temps de faire attention à ce détail.

- T’en fais pas Frérot, on va s’en sortir… je te…

Ma phrase est coupée par mes reniflements. Je n’arriverai pas à me retenir, mais il faut que je le fasse, pour Clive. Il a toujours été là pour moi. Même si nous avons le même âge lui et moi, il a toujours considéré que c’était son devoir de me surveiller et de me protéger. Je me dois de lui rendre la pareille.

- Thalie, tu ne comprends pas.

La puissance de ses mains diminue, et ses ongles se retirent peu à peu.

- Nous ne sommes plus frère et sœur !
- Clive arrête !
- Je suis… ton ennemie…

Clive ne fait que de me dire la vérité. Dans l’arène, on ne pourra pas jouer à la petite famille. L’un de nous deux mourra, et l’autre se devra de survivre.

- Il faut que l’un de nous survive. Pour maman, me dit Clive.
- Ce sera toi ! Je réponds. Je ne laisserai personne te tuer, d’accord ? Dans l’arène, je te protégerai. Tant pis si je meure ! Il faut que tu sortes de ces jeux… vivant.

Clive est trop choqué pour répondre. La porte s’ouvre et notre mère rentre dans la pièce. Elle est si blanche, qu’elle ressemble à un cadavre.

- Mes enfants ! hurle-t-elle.

Nous l’embrassons, profitant de nos derniers moments tous ensemble, tous les trois.

- Maman, je suis désolé… si j’avais su, je ne me serai pas portée volontaire… dis-je.
- Non, tu as bien fait ma chérie, dit-elle avec sa voix douce. Emily, la petite fille qui aurait du y aller à ta place, est très malade. Elle n’aurait pas pu tenir plus de quatre heures sans ses médicaments, et je ne pense pas que le capitole aurait fait une preuve de gentillesse. Et puis les sponsors se font de plus en plus rare… Quand à toi Clive, mon chéri, tu doit être fort, pour Thalie. Elle est plus fragile que toi, mon amour. Je veux juste que vous… que je vous aime plus que tout au monde. L’un de vous va y rester, peut-être même vous deux. Mais je veux que vous sachiez que je vous ai aimée comme jamais et que mon amour pour vous sera éternelle. Je vous en supplie… ne vous trahissez pas dans les jeux. Surtout : ne vous entre-tuez pas.
- Tu voudrais qu’on laisse quelqu’un d’autre le faire à notre place ? Répond violemment Clive.

Il semble dur à ce moment-là. C’est juste qu’il ne souhaite pas montrer comment il est bouleversé. Jamais notre mère ne nous a montrée autant son amour. Je le regarde, et je comprends que mon devoir est de tout faire pour qu’il ne meure pas.

- Non, seulement, restez vous-même pendant les jeux. Peu importe la fin qui suivra, ne vous trahissez jamais.

Je comprends ce qu’elle veut dire par là. Même si nous savons que la mort va forcément s’abattre sur nous quoi que nous fassions, il faut que nous restions un frère et une sœur jusqu'à la fin. Pas question de laisser le Capitole ruiner notre parenté… pas question de les laisser gagner. Clive hoche la tête, se retenant terriblement de pleurer tout comme moi. Notre mère nous embrasse, ses mains nous touchent de partout, cherchant désespérément à garder une trace de notre jeunesse, de notre odeur, de notre toucher, de notre amour…
La porte s’ouvre, marquant la fin. Je regarde sans être vraiment là, ma mère se faire tirer par les pacificateurs. Elle hurle, et tend ses mains devant nous. Clive se retourne, ne pouvant pas regarder ça. Je plonge mes yeux dans ceux de ma mère, en sachant que je ne la reverrais pas, car je me suis promis de mourir à la place de mon frère, pour que lui survive et la protège. Tandis que son visage angélique se grave à jamais dans mon esprit, et que ses appels à l’aide disparaissent peu à peu, je lui envois un dernier mot invisible : ‘‘Adieu’’.

Effie nous emmènent devant le train qui doit nous emmener au capitole. Notre chemin jusque là-bas, est mouvementé par ses ricanements odieux et les visages impassible du district 12 qui nous voient partir, nous, le frère et la sœur au destin tragique.

- Alors, j’espère que votre mère est fière de vous ! nous demande-t-elle.

A ce moment là, j’ai envie de la frapper pour que son visage parfait si bien maquillé, et typique du capitole se déforme et qu’elle arrête de rire comme une poule.

- Oui, répond Clive froidement.

Elle nous sourit, mais pourtant, j’arrive à percevoir une onde de pitié dans son regard. Pourtant, il ne me semble pas que les habitants du Capitole ont pitié de nous lorsqu’ils nous regardent mourir à la télé. Je rentre dans le train, la main accrochée à celle de Clive. Le train est spacieux, confortable. Comme tous les ans, chaque tribut passe ici. C’est un train plutôt funeste. Nous arrivons dans une salle, remplis de nourriture et de boisson. Mais je n’ai vraiment pas faim. Nous nous asseyons à la table, et nous attendons. Effie fait le tour de la pièce, accompagnée par les clapotements de ses immenses chaussures à talons.

- Bien, vous n’avez pas faim ? demanda-t-elle.

Notre silence lui donne la réponse.

- Je comprends, mais vous devez être forts et robustes pour les jeux. Il vaudrait mieux pour vous que vous mangiez.

J’avoue qu’elle n’a pas tort. Je me dois de prendre des forces pour protéger Clive.
J’attrape un bout de pain aux noix qui vient de notre district, et je le mange sans motivation. Clive prend un cookie et le mâche machinalement. Effie ricane encore et s’assoit à nos côtés.

- Votre mentor ne va pas tarder, précise-t-elle.

Quelques minutes après, notre mentor arrive. Je me rappelle de lui, Haymitch Abernathy. Il s’est avéré très intelligent dans la seconde expiation.

- Bonjour ! lance-t-il en titubant.

Il tire une chaise à l’arrache et s’assoit auprès d’Effie. Il tend ses lèvres à sa gourde qui pue l’alcool mais aucun liquide n’en sort.

- Y’en a plus, dit-il dans le vide.

Je ne lui dis rien, sauf un regard surpris. Clive lui continue à fixer son cookie. Effie toussote et attrape une carafe d’eau et un verre avant de s’empresser de le remplir et de le boire en se tapant le dos.

- Bon, et ben… vous n’avez pas une belle tête pour des tributs ! Va falloir arranger ça ! Dis-donc, vous vous ressemblez ! C’est sur, vous venez du même district alors…, dit Haymitch.
- Nous sommes frère et sœur, le coupe Clive.

Haymitch ouvre grand les yeux pendant une seconde, mais il fait comme si de rien n’était.

- Ah. Ça ne va pas être facile alors.

J’ai envie de lui répondre : ‘‘vraiment ? Tu crois ?’’

- Vous allez nous aider ? demande Clive en direction d'Haymitch.
- Ça se pourrait, répond Haymitch en s’étirant les doigts de pied.
- Bien, les enfants, commence Effie.
- Nous ne sommes plus des enfants à partir de maintenant, dis-je.

Elle hoche la tête en ricanant.

- Oui oui, bon. Bien, il vaut mieux que vous vous reposez.

Nous partons alors en direction de nos appartements, spacieux, modernes, et immenses.

***
Les heures passent, et un coup à la porte me tire de ma sieste. Clive rentre.

- Nous allons arriver à la gare, m’informe-t-il.
- J’ai un mauvais pressentiment…
- Moi aussi. Nous n’avons pas le choix, sœurette.

Nous sortons et retrouvons Effie en chemin, qui a changée de vêtements. Cette fois elle porte un corsé vert pimpant et une jupe spatiale grise, décorée de paillettes. Sa coiffure rose est devenue un énorme chignon jaune citron. Elle ressemble à un extraterrestre.

- Venez ! Nous arrivons, nous dit-elle.

Nous nous postons à l’immense baie vitrée, et je regarde le paysage défiler. Peu à peu le champ de terre, devient un sol de pavés. Les barbelés disparaissent, et les immeubles géants et luxueux apparaissent. Nous voici au capitole.

- Bienvenue à la maison, mes chéris ! hurle Effie avec frénésie.

Le train ralentit, et la foule apparaît devant nous. Il y’a tant de monde, que je me sens vaciller. Les photographes se ruent jusqu’au train et poussent tout le monde. Je ne vois que des couleurs aveuglantes, des tissus extravagants, des coiffures bizarres, et des sourires. Les habitants du capitole nous attendent et veulent voir nos visages.

- Saluez ! Allez, sinon vous n’aurez pas de sponsors !

Je la regarde, dégoutée. Je lève malgré moi ma main et je la secoue pour dire bonjour à la foule.

- Souriez aussi, il faut tout vous dire !

Je souris, et je me vois sur un écran géant. On voit parfaitement bien que mon sourire est crispé, et faux. Mais personne ne semble y prêter attention. Je vois Clive, lui, il sourit de toutes ses dents et salut comme pour saluer ses amis. Je ne comprends pas pourquoi il semble si heureux.
Le train s’arrête définitivement, et nous descendons. Je me sens ballotées de part et d’autres, et les flashs m’aveuglent incessamment. Effie nous emmène dans une voiture et nous repartons encore et encore.

- Vous n’avez pas le temps de leur parler, nous sommes en retard.

Cela m’importe peu.

- Bien, je vous dois quelques explications.

Clive et moi tournons automatiquement la tête vers elle.

- Les jeux de cette année vont être plus modernes qu'auparavant. Le président Snow en a décidé ainsi.

A l’entente de son nom, je tressaille.

- Ne soyez pas étonnés, tout simplement. Bien, de toute façon nous allons arriver, et vous allez tout découvrir par vous-mêmes.

Elle finit sa phrase par un ricanement. Clive me caresse l’épaule et je le regarde. Qu’allons-nous devenir, lui et moi. Pour la première fois, j’ai vraiment peur… Je sens une larme couler sur ma joue. Je tourne la tête, je regarde l’horizon.

Ma vie est changée à jamais.


FIN



P.S : Merci à ceux qui m'ont soutenu coeur:


Dernière édition par Thalie le Dim 8 Juil - 18:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blanche-etoile-bleu.skyrock.com/
Mlle-Anemone77
A pris un tessera
avatar

Féminin
Messages : 95
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 21
Localisation : Perchée sur un arbre dans l'arène

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Dim 8 Juil - 16:51

Oh c'est super triste duh: Et c'est super beau en même temps ! love:
J'ADORE !!! Smile
J'ai TROP hate de savoir la suite !! Smile
Encore une fois BRAVO !! boun:
Revenir en haut Aller en bas
Thalie
- de 12 ans
avatar

Féminin
Messages : 22
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 20
Localisation : Se fond dans le paysage de l'Arène...

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Dim 8 Juil - 17:00

Merci Mlle-Anemone77 Very Happy !
ca me fait trop plaisir love: ! Je suis heureuse que ça te plaise boun:
Oui, c'est vrai, c'est super triste quand même, mais bon... c'est les Hunger Games après tout Sad

Je suis entrain d'écrire la suite, ne t'inquiètes pas coeur:
Revenir en haut Aller en bas
http://blanche-etoile-bleu.skyrock.com/
fyre addict
Attaque Haymitch
avatar

Féminin
Messages : 2378
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 20
Localisation : Se promène avec un raton sous la pluie :3

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Dim 8 Juil - 18:40

Ouais la suite!!
Juste un truc. Les expiations sont tous les 25 ans. Donc pour les 25 èmes HG, où les tributs on étés designes par ceux de leurs district, les 50 ème, celle de haymitch, où il y à eu le double de tributs, et la 75 ème, celle la on la connaît...
Donc normalement, 65 ème HG, pas expiation... Car 65-50=15 je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Thalie
- de 12 ans
avatar

Féminin
Messages : 22
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 20
Localisation : Se fond dans le paysage de l'Arène...

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Dim 8 Juil - 18:49

Ah oui... Embarassed
C'est parce que sur internet, ils ont mis ça alors... Crying or Very sad
Bon et ben... on va dire que c'est... pas une expiation Laughing Désolé Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://blanche-etoile-bleu.skyrock.com/
PMETKE
Chasse avec Gale
avatar

Féminin
Messages : 26
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 17
Localisation : Dans la foret du district 12ou dans l'arène des HUNGER GAMES

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Jeu 12 Juil - 1:28

Si c'était vraiment l'histoire précédente de Hunger Games, il ne faut pas que ce soit impotant car on n'en parle pas beaucoup dans les livrres ?
Désolé je ne suis pas très positive, mais les erreurs que l'on fait permettent de ne plus faire les mêmes.
Sinon le contexte est vraiment génial !!!!!!!!!!!!!!!
Tu as une vrai carrière d'écrivain qui débute.
Moi aussi j'écris, mais surtout des poêmes. Alors si quelqu'un a besoin de trouver une belle phrase coréhente et rafinée, demandez à PMETKE.
Peeta Mellark ET Katniss Everdeen. !!!!!! affraid Laughing
Revenir en haut Aller en bas
PMETKE
Chasse avec Gale
avatar

Féminin
Messages : 26
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 17
Localisation : Dans la foret du district 12ou dans l'arène des HUNGER GAMES

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Jeu 12 Juil - 1:31

Désolé pour les fautes d'orthographe, j'écris trop vite !!!!!!!!!!!!!!! Very Happy Razz bounce cherry sunny albino
Revenir en haut Aller en bas
Aria M.
Chasse avec Gale
avatar

Féminin
Messages : 47
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 21
Localisation : Dans un arbre !

MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   Jeu 9 Aoû - 15:37

Je trouve que tu écris très bien ! Chapeau !

Ce qui me chagrine, c'est qu'en fait, on a eu la même idée. En avril, j'avais commencé à mettre à l'écrit une fanfic où deux jumeaux sont tirés XD Tout un coup, je suis moins fière de mon idée, quoi ^^

Mais vraiment bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiction : Le tirage d'un frère et d'une soeur - Chapitre 1 & 2 disponible.
» [Fiction Originale] Un employé pas comme les autres
» Le grand frère et la petite soeur
» Fait ou fiction?
» USA: Un ado se serait inspiré de Dexter pour tuer son frère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games :: • Hunger Game's TV : Le coin médias • :: Fanfictions-
Sauter vers: